Accompagnement psychologique des étudiants… pourquoi faire simple…

… quand on peut faire compliqué ? Un mois après la mise en œuvre de ce dispositif d’aide psychologique aux étudiants en souffrance durant la crise sanitaire, qu’en est-il ?

Il convient à l’étudiant qui le souhaite de consulter dans un premier temps un médecin – médecin traitant ou médecin généraliste ou Service de Santé Universitaire, qui l’orientera vers une liste de psychologues partenaires. L’étudiant pourra dés lors bénéficier de 3 consultations gratuites de 45 minutes avec un psychologue ; l’opération étant renouvelable par le médecin.

Ce dispositif a le mérite d’exister mais ses modalités me semblent bien discutables pour les étudiants… et pour les psychologues eux-mêmes d’ailleurs, mais c’est une autre histoire. N’aurait-on pas pu leur simplifier un peu les choses ? Leur épargner certaines étapes, temporelles et financières ? Leur permettre de consulter le psy qu’ils souhaitent – ou simplement, celui qu’ils ont déjà vu… et non celui qui est « partenaire », sans limitation de durée et de nombre de consultations ?

Quelles alternatives au chèque-psy ?

  • Pour les étudiants ayant une mutuelle, la LMDE propose depuis le mois de juin 2020 une prise en charge intégrale de la 1ère séance de consultation d’un psychologue, puis 40 € / séance pour les 10 séances suivantes.
  • Des consultations de psychologie destinées aux étudiants de l’URCA et entièrement gratuites sont proposées à Reims, Troyes, Châlons-en-Champagne & Charleville-Mézières par le Service d’action sociale du CROUS ou le Service Inter-Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé – SUMPPS.
  • Les Points d’accueil Écoute Jeunes et les Centres Médico-psychologiques proposent également des consultations gratuites.
  • Apsytude propose des consultations en ligne aux étudiants.